Le temps qu’il fait à Bruxelles   Le temps de Bruxelles :

Dominique Meeùs
Dernière modification le   
Bibliographie : table des matières, index des notions — Retour à la page personnelle
Auteurs : A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z,
Auteur-œuvres : A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z,

George Thomson, Les premiers philosophes, 1973

George Derwent Thomson , Les premiers philosophes, Éditions sociales, Paris, 1973, 380 pages.

C’est un livre où l’on parle bien sûr de la philosophie des premiers philosophes, mais aussi et surtout d’histoire sociale. Ce sont les premiers philosophes… dans le contexte économique, social et politique de leur époque. On parle plus encore de classes sociales et de luttes de classes.

Thomson fait une grande place aux marchands et aux artisans comme moteurs du changement, faisant concurrence aux propriétaires terriens nobles et riches pour le pouvoir politique. Il associe Pisistrate aux intérêts miniers. Il souligne aussi la différence entre ville et campagne. Cependant, il donne peu de chiffres. C’est une question à creuser. Combien y avait-il de marchands et d’artisans ; combien étaient citoyens, combien métèques, combien esclaves ?

Sur le plan philosophique, le souci d’ « orthodoxie » semble l’emporter parfois sur la rigueur. Sur Newton (p. 335), il cite Caudwell, selon lequel « … le monde newtonien offre une aussi étrange ressemblance avec la société bourgeoise telle que l’envisagent les bourgeois. » En particulier, l’atomisme refléterait l’individualisme bourgeois. C’est oublier que la mécanique de Newton rend surtout compte du mouvement des planètes et des autres corps lesquels ne sont pas influencés que je sache par l’idéologie bourgeoise. Même si le point de vue corpusculaire sur la lumière ne rend compte que d’une partie de la réalité, cela me semble plus lié au comportement de la lumière dans certaines situations qu’à l’idéologie bourgeoise. D’autres aspects de la lumière s’expliquent mieux par une théorie ondulatoire à la Huygens. Mais Huygens est-il moins bourgeois que Newton ?

Pour Zénon (p. 338), le mouvement est impossible. À chaque instant, la flèche est bien quelque part. Elle y occupe un espace qui correspond à sa dimension. Donc elle est à chaque instant immobile et non en mouvement. Thomson reconnaît (p. 339) que le mouvement est auto-contradictoire. Mais comme Thomson est dialectique, contrairement à Zénon, il accueille avec faveur la contradiction. Le mouvement est bien réel puisque tout le réel n’est que contradiction. Bref, Zénon, Hegel et Thomson, même s’ils sont en désaccord, partagent la même pensée sauvage qui ne peut comprendre le mouvement et le repos. Il n’y a aucune contradiction dans le mouvement, qui ne s’oppose à rien d’autre. Pour Thomson, tout est mouvement et cela concorde avec sa conviction que tout est contradiction. Pour une pensée moins archaïque, le repos d’une chose n’est que l’impression subjective d’un observateur animé du même mouvement que la chose. Donc oui, tout est mouvement, et non, il n’y a là aucune contradiction.

Pour l’infini, il cite Engels. J’aime beaucoup Engels qui s’est montré génial en de nombreuses occasions, mais ses considérations sur l’infini sont dépourvues d’intérêt.

Il attribue (p. 344) la puissance d’abstraction chez Platon et Aristote aux rapports sociaux où il y a abstraction dans l’échange des marchandises. C’est une idée intéressante. Mais il glisse au relativisme sociologique. Non seulement l’apparition de la logique est liée au rapport sociaux, mais, pour lui, son contenu même aussi. « En disant que les règles de la logique sont socialement déterminées, nous ne mettons nullement en doute leur vérité objective, bien au contraire. Car la vérité est un produit social. » Mais ce n’est peut-être une formulation maladroite dans sa concision. (Et c’est une traduction.) Il est vrai que le progrès de la science et lié au progrès social. On peut dire que l’apparition d’une vérité, que la connaissance de cette vérité sont produit social. On ne peut pas dire ça du contenu de cette vérité (sauf peut-être d’une vérité qui porte sur des faits sociaux). Newton est un produit social. L’apparition de sa théorie aussi. Mais sa théorie est vraie parce que c’est bien ainsi que se meuvent les corps. La vérité n’est pas produit social mais conformité au réel.

Acheté au stand du shop du PTB à une Université marxiste d’hiver à Gembloux, le lundi 28 décembre 2009.