Le temps qu’il fait à Bruxelles   Le temps de Bruxelles :

Dominique Meeùs
Dernière modification le   
Bibliographie : table des matières, index des notions — Retour à la page personnelle
Auteurs : A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z,
Auteur-œuvres : A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z,

Nikolaï Tchernychevski, Que faire ?, 2000

Nikolaï Tchernychevski, Que faire ? : Les hommes nouveaux, Éditions des Syrtes, Genève, 2000, 397 pages, ISBN : 978-2-940253-50-4.
Traduit du russe par Dimitri Sesemann.

C’est un roman révolutionnaire, mais plus sur le plan éthique, de la position des femmes, que politique. Il a passionné tout la jeunesse de la deuxième moitié du 19e siècle en Russie et Lénine en a repris le titre pour son ouvrage fameux de 1902.

Il a la manière, qui rappelle Sterne, d’interpeller le lecteur et de discuter du livre avec lui.

La curiosité générale fut frustrée du départ du majestueux officier et de sa plus majestueuse compagne. Lorsque Alexandre Danilytch, son négoce terminé, revint à la maison, il eut avec Anastassia Petrovna l’entretien que voici :

— J’ai dans l’idée, Alexandre Danilytch, que nos locataires sont des personnes tout ce qu’il y a de huppé. Un général avec sa générale sont venus leur faire visite aujourd’hui. La générale était habillée que c’est impossible à raconter, et le général est décoré de deux étoiles.

Qu’Anastassia Petrovna ait vu les étoiles sur la poitrine de Serge qui n‘en possédait point et, les eût-il possédés, qu’il ne les eût vraisemblablement pas portées en accompagnant Julie, ceci est une chose admirable ; mais je me porte garant qu’elle les avait effectivement vues, qu’elle ne se trompait ni ne mentait — elle les avait bel et bien vues, ce qui s’appelle vues. Qu’il ne les portait pas, nous le savons pertinemment, mais son allure était telle que, dans l’idée d’Anastassia Petrovna, il était impossible qu’on ne vît pas sur lui deux étoiles, aussi bien les avait-elle vues, je dis cela sans l’ombre de plaisanterie — vues.

P. 141.

Il discute avec le lecteur de l’utilité d’un personnage :

« Maintenant, se dit le lecteur perspicace, c’est Rakhmetov qui sera le principal personnage, il damera le pion à tous les autres, Vera Pavlovna va s’éprendre de lui, et bientôt commencera avec Kirsanov la même histoire qu’avec Lopoukhov. » Il n’y aura rien de tel, perspicace lecteur. Rakhmetov restera une soirée, causera avec Vera Pavlovna, je ne te cacherai pas un mot de leur conversation, et tu comprendras bien vite que si je ne voulais pas te communiquer cette conversation, ce serait très facile, cette omission ne changerait en rien le cours de mon récit, et je te dis d’avance que lorsque Rakhmetov, ayant causé avec Vera Pavlovna, s’en ira, il aura définitivement quitté le récit, et ne sera ni le personnage principal, ni secondaire, ni aucun autre de mon roman. Mais alors, pourquoi l’avoir introduit dans le roman et si abondamment dépeint ? Essaie un peu de deviner, perspicace lecteur. Cela te sera révélé dans les pages suivantes, aussitôt après l’entretien avec Vera Pavlovna ; je te le dirai dès qu’il sera parti, à la fin du chapitre. Je te mets au défi de deviner ce qui sera dit : ce n’est pourtant pas difficile, pourvu que tu aies la moindre notion de cette esthétique dont tu dissertes si volontiers ! Chiche ! Soit, je vais te souffler une bonne moitié de la solution du problème : Rakhmetov a été mis en scène pour remplir la condition première et fondamentale de tout art authentique, et uniquement pour cela ; devine, maintenant, devine de quelle condition il s’agit, et ce qu’il fallait faire pour la remplir, et pourquoi elle est remplie par le personnage de Rakhmetov qui reste sans influence aucune, et sans participation au déroulement du récit, devine donc, je t’en mets au défi ! La lectrice et le simple lecteur qui ne dissertent pas sur l’esthétique, le savent, eux, mais toi, devine, gros malin que tu es ! C’est pour cela que je te donne du temps et que je mets un long et gros trait entre les lignes, vois quelle sollicitude je montre à ton égard. Fais donc halte devant ce trait et réfléchis, peut—être finiras-tu par deviner.

P. 240.

Le personnage entre en action pendant treize pages, puis l’auteur y revient :

— Dis—moi, ô, lecteur perspicace, pourquoi a-t-on campé ce Rakhmetov qui vient de partir et ne reparaîtra plus dans mon récit ? Je t’ai déjà fait savoir que ce personnage n’a aucune part à l’action.

— C’est faux, interrompt le lecteur perspicace. Rakhmetov est un personnage agissant : n’est-ce pas lui qui a apporté le billet dans lequel…

— Mon pauvre sire, je te vois bien peu rompu aux digressions esthétiques que tu affectionnes tant, l’interromps-je à mon tour. À ce compte-là, Macha aussi serait un personnage agissant, non ? Elle aussi, tout au début, a apporté la lettre qui…

P. 253.

et l’ex cursus sur la justification du personnage continue sur six pages encore.

Acheté en ligne ; reçu le 30 juillet 2017.